AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Vroom Mag'

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jaaks
Administrateur ©
Administrateur ©


Masculin Sagittaire Nombre de messages : 27087
Age : 23
Localisation : Saint Sauveur (70)
Joueur favoris : Mattia De Sciglio
Equipe favorite : A.C. Milan
Date d'inscription : 25/01/2010

Club
Club Entrainé:

MessageSujet: Vroom Mag'    Mer 10 Déc - 0:31:11


Édito :

La précédente saison avait donnée lieu à un magnifique duel entre Jaks Spencer et Florian Wolf. Ces deux derniers avaient dû se départager lors du tout dernier rallye de la saison qui a vu au final le sacre de Jaks Spencer sur ces propres terres. Place maintenant à d'autres pilotes puisque ces deux là ainsi que LeBron James et Frederico Della Casa sont maintenant dans la catégorie supérieure. Le grand favori qui se distingue pour cette nouvelle saison n'est autre que Babovic Doudouvic qui devrait profiter de sa rapidité sur chaque surface pour dominer l'ensemble du plateau, attention toute fois à Alexis Grenier qui semblerait être l'homme à abattre sur l'asphalte mais le jeune pilote français devrait souffrir sur la neige. Adrien Givry pourrait lui aussi s'adjuger le titre mais méfiance à ne pas craquer sous la pression qu'il lui est dû maintenant.

Rallye d'Islande | Le commencement

Première journée :

Pour la première fois, un rallye officiel va se dérouler dans ce beau pays qu'est l'Islande. Un mélange de neige et d'asphalte va mettre à rude épreuve les nombreux pilotes qui seront présents pour le lancement de la nouvelle saison. En WRC2, nombreux sont ceux qui se sont fait surprendre sur les routes islandaises de part la présence de plaques de verglas ainsi qu'une neige abondante à des passages où elle n'était pas annoncée. Le premier à se faire surprendre est le paraguayen Augusto Bestard qui sort beaucoup trop large et termine sa course dans un fossé, le temps perdu est considérable pour lui tout comme les chances de bien figurer. La spéciale d'Hvolsvöllur va donner la seconde victime du rallye qui n'est d'autre que le jeune promu Florian Wolf qui malheureusement ne peut voir une plaque de verglas et va s'encastrer dans une barrière de sécurité. Les dégâts ne sont pas énormes mais le pilote français perd beaucoup de temps dans l'histoire. La spéciale qui va suivre provoque beaucoup plus de dégâts avec des noms importants comme Ott Tanak et Lorenzo Bertelli qu'on annonçait comme des favoris sur ce rallye. Le reste de la première journée permet aux pilotes de souffler mais pour Quentin Gilbert, le rallye se terminera plus tôt de prévu avec le premier abandon du rallye suite à une très grosse sortie de route mais aucune blessure pour l'équipage. Nasser Al-Attiyah s'en est le mieux tiré et pointe en tête de ce rallye à mi-parcours mais ne possède qu'une infime avance sur Robert Barrable et Christien Riedemann. Même derrière ces trois là, la lutte fait rage avec pas moins de quatre pilotes qui se tiennent en moins de deux secondes. Légère déception pour Karl Kruuda qui n'a pas pu faire mieux que douzième pour le moment.

En ce qui concerne le Junior après cette première journée, on a eu affaire à une bataille entre les spécialistes de l'asphalte et ceux de la neige. Alexis Grenier a été le premier à mettre le premier coup d'estocade mais s'est rapidement fait contrer par la suite, notamment par Stéphane Lefebvre et Babovic Doudouvic dont ce dernier qui malgré un départ prudent n'a cessé de monter en puissance. Il y a eu peu d'erreurs puisqu'il a fallu attendre le second passage dans Hvolsvöllur pour voir le premier souci du rallye, Roman Evny se voit trahir par sa mécanique et par conséquent lui enlève tout espoir de bien figurer. Et la dernière spéciale va connaître le premier abandon du rallye avec Francesc Canales qui voit son rallye se termine au fond d'un ravin après avoir perdu le contrôle de sa Seat sur une plaque de verglas. Premier rallye compliqué pour le jeune pilote espagnol. Après cette première journée, on peut voir Stéphane Lefebvre légèrement mener le rallye avec à peine une seconde d'avance sur Babovic Doudouvic qui devrait davantage profiter de la seconde journée qui sera beaucoup plus compliqué. Alexis Grenier malgré d'excellents temps sur l'asphalte ne peut rivaliser sur la neige et va sans aucune doute souffrir dans les spéciales à venir même si certaines sont à son avantage. La déception pour Adrien Givry qui n'est qu'un modeste septième alors qu'il ambitionnait beaucoup plus. Une bonne performance à noter pour Aurelio Bundesovic dont le changement d'équipe semble être positif pour le moment puisqu'on le retrouve au huitième rang à mi-parcours.

Deuxième journée :

C'est reparti très fort dès la première spéciale du jour avec un abandon majeur, celui de Christian Riedemann qui pointait jusque là au troisième rang. Le pilote allemand tape une pierre en pleine corde et se retrouve projeter en tonneau. La Volkswagen est totalement détruite et ne peut donc pas repartir. En revanche, le rallye est relancé complètement avec quatre pilotes qui se tiennent en moins de cinq secondes pour la victoire. La spéciale d'Hellissandur fait figure de juge de paix et ça va être réellement le cas avec un nouvel abandon, Max Rendina est victime d'une casse moteur alors qu'il essayait de se rapprocher de la dixième place. Ceci ne concerne absolument pas Karl Kruuda qui survole cette spéciale et se relance par la même occasion dans la course à la victoire même si pour le moment on se tourne vers un trio composé de Robert Barrable, Pontus Tidemand et Jari Ketomaa. Karl Kruuda confirme et claque son deuxième meilleur temps de la journée et revient petit à petit sur les hommes de tête où Jari Ketomaa perd un temps précieux, en effet, le pilote finlandais ne s'est pas montré très convainquant sur la dernière spéciale asphaltée du rallye. Nouveau passage la spéciale d'Hellissandur qui va encore une fois faire des dégâts dans la hiérarchie du classement général. Armin Kremer, jusque là bon quatrième part à son tour à la faute en allant taper un arbre avec l'arrière droit de sa Volkswagen et ainsi endommager la roue. Une perte de temps très importante qui le place très loin au général. Karl Kruuda enchaine avec un nouveau meilleur temps et vient même prendre le commandement du rallye avant la dernière spéciale. Sans erreur, le pilote estonien devrait ramener assez facilement la victoire. Et justement, cette spéciale de Reykjavik va provoquer un chamboulement total au classement général, on attendait Karl Kruuda mais le pilote estonien part à la faute sur une légère bosse qui déséquilibre l'avant de sa Focus et ne peut éviter la sortie de route. Mais le pilote estonien n'est pas le seul dans cette galère car Robert Barrable va être victime d'un problème de boîte de vitesse. Jari Ketomaa n'en demandait certainement pas moins mais le vainqueur du tout premier rallye d'Islande, c'est bel et bien lui alors qu'il s'attendait certainement à terminer au troisième rang. Pontus Tidemand en profite pour prendre la seconde place tandis que Nasser Al-Attiyah se retrouve bien heureux à la dernière marche du podium. Les rookies Jaks Spencer et LeBron James réalisent une bonne opération en complétant les places du top cinq.

Place maintenant à la catégorie Junior où la lutte a elle aussi fait rage. Alexis Grenier profite de l'asphalte pour reprendre le gain de la première place car pour le moment le pilote français a réalisé un carton plein sur la surface goudronnée. Babovic Doudouvic limite mieux que Stéphane Lefebvre mais il ne faudra pas faiblir dès la neige refera son apparition. Alex Benito est le deuxième abandon de ce rallye, le pilote espagnol se fait piéger par une plaque de verglas et termine sa course dans un poteau électrique. Le jeune rookie Shawn Le Govic s'est lui aussi fait surprendre mais l'irlandais a pu reprendre la course. Comme pour le WRC2, la spéciale d'Hellissandur fait figure également de juge de paix et c'est un pur spéciale de la neige qu'on retrouve en tête à savoir Kasper Hågensen. Iker Vinales se distingue également et se relance totalement de ce rallye tandis que Babovic Doudouvic profite de cette spéciale pour prendre le commandement du rallye pour la toute première fois. Alexis Grenier lâche pas mal de temps mais le pilote français s'y attendait. Retour sur l'asphalte islandais et c'est un nouveau sans faute pour Alexis Grenier qui atomise une fois encore ces adversaires, le pilote Peugeot est impressionnant sur cet surface, il reprend par la même occasion le leadership. Plus compliqué pour Babovic Doudouvic dans ce duel de haute voltige qui est arbitré par Iker Vinales. Le retour dans Hellissandur permet à Babovic Doudouvic d’asseoir sa domination car le pilote serbe a mis tout le monde à ses pieds et avec la manière ! Iker Vinales n'a pu que constater les dégâts et Alexis Grenier encore plus car il débourse pas moins de cinquante secondes dans cette spéciale. La dernière spéciale ne réflète aucun intérêt pour la victoire mais c'est derrière que ça nous intéresse avec Alexis Grenier qui est totalement à l'arrêt mais pour des raisons de sécurité alors qu'Iker Vinales est à l'attaque. La stratégie du pilote espagnol est la meilleure puisqu'il vient sauter de très peu le pilote français pour le gain de la deuxième place. En ce qui concerne la victoire, il n'y a aucun doute, Babovic Doudouvic remporte le premier rallye de sa carrière et devance assez nettement Iker Vinales qui pour sa part monte sur son tout premier podium et Alexis Grenier qui pourra regretter un excès de vigilance sur cette dernière spéciale. Le pilote français devra beaucoup progresser sur la neige s'il veut faire parti des meilleurs. Jan Cerny et Stéphane Lefebvre se répartissent les places restantes du top cinq. Adrien Givry n'aura pas fait preuve d'une grande rapidité alors qu'il était fortement attendu et petite déception pour Aurelio Bundesovic qui échoue de peu pour la dixième place.  

_____________________

FM15 Simulation : Lucas Milani | Paris Saint-Germain
WRC Manager : Jaks Spencer | Ford
F1 Manager : Lucas Milani | Ferrari
Chaîne Youtube : Jaaks Gaming
Revenir en haut Aller en bas
Jaaks
Administrateur ©
Administrateur ©


Masculin Sagittaire Nombre de messages : 27087
Age : 23
Localisation : Saint Sauveur (70)
Joueur favoris : Mattia De Sciglio
Equipe favorite : A.C. Milan
Date d'inscription : 25/01/2010

Club
Club Entrainé:

MessageSujet: Re: Vroom Mag'    Mer 10 Déc - 0:32:08


Édito :

Le premier rallye de la saison a lancé officiellement la nouvelle saison pour les pilotes. De nombreux enseignements ont pu être tiré de ce rallye notamment la supériorité d'un certain Babovic Doudouvic sur la neige et la supériorité d'Alexis Grenier sur l'asphalte. Ces deux pilotes devraient être les acteurs principaux de cette nouvelle saison en Junior. La déception a été un certain Adrien Givry. Citroën avait misé très gros sur le pilote français mais pour le moment ce dernier n'a pas su répondre présent dans ce premier rallye et devra rapidement démontrer qu'il n'était pas qu'une simple étoile filante. En ce qui concerne le WRC2 on a eu droit à la victoire surprise de Jari Ketomaa qui a profité des incidents des meilleurs pour monter sur la plus haute marche mais la donne devrait changer pour la suite de la saison. En revanche, les rookies de chez Ford ont su tirer leur épingle du jeu avec une quatrième place et cinquième place pour Jaks Spencer et LeBron James.

Mi-saison WRC2 | Karl Kruuda sur le courant alternatif

Le rallye de Suède est le rendez-vous pour les spécialistes de la neige, de nombreux noms étaient annoncés pour la victoire comme Ott Tanak, Karl Kruuda, Eyvind Brynildsen ou bien encore Jari Ketomaa. Si le premier cité a été une véritable déception non pas pour sa rapidité sur les routes suédoises mais pour son manque flagrant de fiabilité une fois encore. En effet, le jeune Ott Tanak est parti une nouvelle fois à la faute à cause d'une erreur de trajectoire qui enverra le pilote estonien dans un mur de neige. En ce qui concerne son coéquipier, c'est un véritable récital que nous aura livré Karl Kruuda qui aura mené le rallye de bout en bout tandis qu'Eyvind Brynildsen regrettera surement son timide début de rallye. Jari Ketomaa s'est pour sa part adjugé la dernière marche du podium mais sans pour autant peser davantage sur la course. Au niveau des déceptions on peut sans aucun doute inclure Yuriy Protasov qui pourtant bon pilote sur la neige a totalement déjoué en Suède en n'entrant même pas dans les points.

Pour le premier rallye de la saison pur asphalte, la Croatie a offert un magnifique décors aux spécialistes de la surface asphaltée. Le nom qui revenait le plus souvent n'est ni plus ni moins que l'italien Lorenzo Bertelli qui a pour le moment joué de malchance sur les deux premiers rallyes de la saison alors qu'il avait une bonne option à Monaco pour au moins jouer le podium. Les deux habituels pilotes Ford sont bien sûr annoncés comme des rivaux potentiels à l'italien. Nasser Al-Attiyah devrait avoir une carte à jouer tout comme un certain Florian Wolf qui devrait retrouver des couleurs. Comme prévu, Lorenzo Bertelli n'a rencontré aucune concurrence sur les routes croates et pour cause, il repousse son poursuivant direct à plus d'une minute quarante au final. Son poursuivant est d'ailleurs une surprise puisqu'il s'agit de Julien Maurin sur la Peugeot privée qui malgré un début plutôt poussif (NDLR : 9ème après la première journée) a entamé une remontée qui l'a propulsé au deuxième rang. La dernière marche du podium a également été très disputé entre Simone Tespestini et Yuriy Protasov qui se sont battu à moins d'une seconde sur les trois dernières spéciales mais le pilote ukrainien a su prendre le dessus sur l'italien au prix d'un magnifique duel. Nouveau rallye compliqué pour Nasser Al-Attiyah qui ne peut faire mieux que huitième. Ça a également été compliqué pour le leader du championnat Jari Ketomaa qui est partie à la faute même si le finlandais n'était clairement pas le rythme. Nouvelle déception pour Ott Tanak qui abandonne dès le début et commence à voir sa place menacée par les deux jeunes de l'équipe privée. Belle performance de Florian Wolf qui confirme ses dispositions sur l'asphalte en concluant à la cinquième et profitant ainsi pour marquer ses premiers points.

La Turquie fait office de premier rallye sur la terre, on devrait retrouver aux avants postes, Pontus Tidemand, Karl Kruuda, Nasser Al-Attiyah ou bien Jari Ketomaa qui devra défendre sa place de leader au classement général. Malheureusement pour ce dernier, rien de va se passer comme prévu avec un souci moteur qui va priver le finlandais d'une bonne performance alors qu'il pointait aisément dans les cinq premiers au général. Karl Kruuda aura longtemps cru que la victoire allait lui échapper mais Valeriy Gordan sur sa Peugeot privée s'est complètement écroulé sur les deux dernières spéciales offrant par conséquent le deuxième succès à l'estonien. Néanmoins, l'ukrainien a également du s'avouer vaincu par Pontus Tidemand qui parvient au prix d'une dernière spéciale à arracher la seconde marche du podium. Décidément, la fiabilité n'est pas le mot préféré d'Ott Tanak qui une fois encore est privé d'un bon résultat mais les conséquences sont néanmoins moins grave sur ce rallye puisqu'il parvient à rejoindre Istanbul à la cinquième place mais une chose est sur, il ne marque pas des points vis à vis de son manager. C'est beaucoup mieux pour Nasser Al-Attiyah qui signe une belle quatrième place mais ça parait compliquer pour lui de faire mieux compte-tenue de la rapidité des pilotes devant lui. Bonne performance également pour Matthew Wilson qui au volant de la modeste Toyota parvient à glaner le sixième rang. Jaks Spencer sur sa surface préférée rentre dans les points mais pouvait s'attendre à mieux, néanmoins, il augmente ses chances d'obtenir un volant officiel la saison prochaine.

A mi-saison, la lutte pour le titre est bien engagée et seulement quatre noms se dégagent : Karl Kruuda, actuel leader avec une très légère avance sur Pontus Tidemand mais le pilote estonien devrait souffrir davantage lors du prochain rallye. Jari Ketomaa pas très en verve sur les deux derniers rallyes voit ses chances de réduire assez nettement compte-tenue du fait qu'il n'est pas le plus avantagé par les surfaces à venir et enfin Nasser Al-Attiyah qui est sans doute le plus complet des quatre mais le moins rapide. La fin de saison au Groenland donnera son verdict final.

Mi-saison Junior | L'envol de l'aigle serbe

En Suède, un seul nom revenait sans cesse dans la bouche des journalistes. Celui de Babovic Doudouvic qui après avoir conquit le rocher monégasque espère apposer le drapeau serbe en terrain scandinave. Néanmoins, Kasper Hagensen évoluant pratiquement à domicile et veut profiter de sa bonne conduite sur la neige pour mener la vie dure au serbe. Ceci étant, il n'y aura aucun débat tellement Babovic Doudouvic semble irrésistible en ce début de saison. Le pilote serbe atomise la concurrence et seul le norvégien Kasper Hagensen parvient à limiter plus ou ou moins les dégâts mais c'est pratiquement une minute qui sépare les deux pilotes. En ce qui concerne la lutte derrière les deux pilotes, on retrouve Scott Nair qui démontre des qualités sur la neige et vient par la même occasion signer le tout premier podium de sa carrière. Un autre pilote aurait pu être dans la même situation que l'américain. Il s'agit d'Aurelio Bundesovic qui semble revivre complètement chez Sköda et conclut ce rallye à la quatrième place soit la meilleure performance de la carrière du jeune croate. Le coup de poker de la marque tchèque est pour le moment une réussite compte tenue des contres performances des pilotes officiels. Le canadien David Boivin montre qu'au Canada on sait aller vite et c'est encore une bonne place pour le pilote privé de chez Peugeot. En parlant de la marque au lion, mauvaise opération pour Alexis Grenier qui a sombré tout au long du week-end tout comme son coéquipier Jan Cerny. Nouvelle déconvenue pour Adrien Givry qui ne semble pas capable de supporter les lourdes responsabilités qui pèsent sur ces épaules. Satisfaction dans le clan d'Alex Benito avec une bonne performance sur une surface où le pilote espagnol n'a pas pour habitude de briller, il signe ces premiers points de la saison.

La Croatie, pays d'un certain Aurelio Bundesovic qui aura à cœur de réussir sur ses terres même si la victoire semble totalement acquise à Alexis Grenier qui ne devrait pas avoir de grandes difficultés sur ce rallye. Babovic Doudouvic quant à lui devra éviter de perdre trop de points afin de ne pas voir le pilote français revenir trop proche de lui. On attend également le réveil du clan Citröen sur ce rallye et particulièrement celui d'Adrien Givry. Comme prévu, Alexis Grenier et sa Peugeot survole ce rallye d'une manière insolente et repousse Quentin Giordano à deux minutes trente. Soit un écart le plus important depuis le début. Babovic Doudouvic a longtemps tenu la seconde position mais s'est écrouler petit à petit pour échouer au pied du podium. Celui qui profite de la dernière marche n'est autre que Jan Cerny, l'équipier d'Alexis Grenier. Ce dernier fait un travail remarquable et permet à son équipier de grappiller quelques points précieux. Bonne montée en puissance d'Alex Benito qui signe une belle septième place et termine deuxième pilote Citroën tandis qu'Adrien Givry déçoit encore énormément sur une surface où il devrait être capable de figurer sur le podium. Aurelio Bundesovic s'arrache à domicile et entre une fois encore dans les points, le pilote croate est complétement transformé depuis le début de saison et semble enfin prendre conscience de son potentiel. Ça coince encore pour Olivier Atton et Shawn Le Govic, si pour le dernier on fait preuve de patience chez Volkswagen, c'est nettement moins le cas chez Renault pour le français qui devrait très rapidement être prier d'aller voir ailleurs si les résultats ne s'améliorent pas d'ici la fin de saison.

Premier rallye terre qui se déroulera en Turquie. La surface poussiéreuse devrait donner un rallye beaucoup plus serré et il est compliqué de sortir un favori pour la victoire tellement il y a de nombreux prétendants. Le moins que l'on puisse dire et qu'on aura eu un rallye totalement fou ! La majeure partie des favoris ont été victime d'un incident mais ceci n'a pas empêché l'homme de cette saison à savoir Babovic Doudouvic de s'adjuger son troisième rallye ! Néanmoins, il pourrait remercier les erreurs respectives d'Adrien Givry et Alastair Fisher qui réalisaient jusque là un rallye fantastique mais le coup le plus dur semble être pour le français qui s'est vu trahir par sa mécanique lors de la dernière spéciale alors qu'il était en tête et ne risquait absolument plus rien. Encore un bel exemple qu'un rallye n'est fini que lors que la ligne d'arrivée est franchie. Lucas Gaudreau jusque là plutôt discret se hisse au deuxième rang et aura même pu être couronner vainqueur en étant un poil plus rapide. La grande surprise de ce rallye est le podium de Curtis Pierce sur la Ford privée. Le pilote américain n'était absolument pas attendu sur les terres turcs mais montre qu'il est rapide sur la terre et devrait encore pouvoir nous éblouir dans les rallyes à venir. Alexis Grenier a été particulièrement malchanceux mais réussi néanmoins à prendre des points précieux dans la course au titre même s'il semble pratiquement acquis pour Babovic Doudouvic. Il s'illustre finalement sur la terre et aurait pu faire mieux sans une crevaison, on parle là de Shawn Le Govic qui s'est pendant un petit instant mis à porter Volkswagen sur ces épaules sur ce rallye après l'erreur de son coéquipier. Finalement il parvient à prendre ses premiers points et devrait être un bon renfort dans la course au titre constructeur.  De nombreux abandons seront à noter comme celui d'Alex Benito qui n'a surement pas encore bien en main la C2.

Si le titre semble presque acquis pour Babovic Doudouvic, le serbe devra faire preuve de concentration jusqu'au bout car une erreur peut rapidement surgir comme ce fut le cas en Turquie même si pour le coup ce fut sans conséquence. Alexis Grenier devra continuer à mettre la pression au pilote serbe mais la présence d'un autre rallye sous la neige rend la lutte fort mal engagée. D'autres pilotes devront faire leur preuve afin de maintenir leur place dans leurs équipes comme Olivier Atton ou bien Adrien Givry même si un léger mieux a été noté sur le dernier rallye.

Équipes | Ça bouge chez Sköda, Ford et Citroën

Suite aux excellents résultats de certains pilotes, des mouvements ont eu lieu dans diverses équipes. Chez Sköda, les bonnes performances d'Aurelio Bundesovic lui offre une promotion et il devient par conséquent pilote officiel au détriment de Gabor Talok qui bascule en privé. Espérons que la suite soit aussi glorieuse pour le jeune pilote croate. Pour Ford, c'est le retour de Scott Nair en privé. Le pilote américain ne satisfait pas globalement le constructeur américain qui monte Iker Vinales qui a montré qu'il était capable de se battre pour la victoire comme lors du rallye du Monte-Carlo. Et enfin, Adrien Givry est basculé en privé et aurait du être remplacé par Alex Benito mais les deux récentes performances de Lucas Gaudreau lui offre la place de son ex-coéquipier de la saison passée. Alex Benito devra encore attendre avant d'ambitionner le poste de pilote officiel.  

_____________________

FM15 Simulation : Lucas Milani | Paris Saint-Germain
WRC Manager : Jaks Spencer | Ford
F1 Manager : Lucas Milani | Ferrari
Chaîne Youtube : Jaaks Gaming
Revenir en haut Aller en bas
Jaaks
Administrateur ©
Administrateur ©


Masculin Sagittaire Nombre de messages : 27087
Age : 23
Localisation : Saint Sauveur (70)
Joueur favoris : Mattia De Sciglio
Equipe favorite : A.C. Milan
Date d'inscription : 25/01/2010

Club
Club Entrainé:

MessageSujet: Re: Vroom Mag'    Mer 10 Déc - 0:32:32


Édito :

Dans ces numéros spéciaux se trouveront exclusivement les portraits des pilotes ainsi que diverses interviews que ça soit des pilotes du WRC2 ou bien du Junior. Ces hors-séries auront pu objectifs de vous présenter les différents parcours des pilotes afin d'en connaître davantage sur eux. Nous remercions également les pilotes pour leurs aides sans qui nous n'aurions pas pu faire ces articles.

Babovic Doudouvic | Le portrait du métronome serbe



Déjà un passionné dès le plus jeune âge

Né dans les faubourgs de Pančevo proche de Belgrade où il put se faire les dents sur un très vieux karting ayant appartenu à son père. Rapidement atteint par le virus du rallye, le jeune Doudouvic ne vit que pour ce sport et se retrouve à l'âge de sept ans sur les routes pour assister à son tout premier rallye. Malheureusement, le jeune serbe va connaître le désastre de la guerre du Kosovo qui a frappé l'ex-Yougoslavie de plein fouet fin des années 90. Les parents du pilote se sont rapidement exilés en Italie le temps que la guerre cesse avant de rentrer au pays en 2004 afin de rejoindre la capitale de la Serbie : Belgrade. Durant cette période d'exil, le jeune Doudouvic va assister à de nombreux rallyes dont celui du San Remo où il aura le privilège de pouvoir approcher de près un certain Colin McRae qui deviendra par la suite son modèle, son idole. C'est à ce moment précis qu'il a dit à son père : " Je serais pilote de rallye en WRC ". Usant de nombreux vélos les uns après les autres, ses parents offrent au jeune serbe son tout premier scooter où il participera avec ces amis à de nombreuses courses sur un circuit improvisé pour l'occasion dans un vieux hangar de la banlieue de Gênes. Le moins que l'on puisse dire c'est qu'il avait déjà un très bon esprit de compétition pour son âge et ne supportait pas la défaite au point qu'il s'est retrouvé à l’hôpital pour avoir voulu tenter un dépassement impossible dans le dernier virage.

Le retour en Serbie

De retour en Serbie et plus particulièrement à Belgrade, le jeune Doudouvic alors âgé de 16 ans possède légalement la possibilité de participer à des slaloms nationaux. Désireux de réaliser le rêve de son fils, Antonije Doudouvic achète la toute première voiture de rallye à son fils, une belle Sköda Fabia première génération. Pour son tout premier slalom, Babovic Doudouvic termine cinquième malgré une voiture moins performante que ceux qui le devancent. Néanmoins, dès sa deuxième tentative lors du slalom de Kragujevac, le jeune serbe va monter sur le podium en s’adjugeant la troisième place. La première victoire arrivera l'année suivante lors du slalom de Belgrade où il surprendra la majeure partie des favoris. C'est à partir de ce moment qu'il va se faire repérer par le constructeur Sköda qui va lui proposer un volant afin de participer au championnat de Serbie.

Une période compliquée

Ayant fraîchement signé un contrat avec le constructeur tchèque, Babovic Doudouvic doit malgré tout attendre d'obtenir son permis ainsi que d'atteindre sa majorité pour pouvoir s'engager officiellement sur un rallye. Une fois l'obtention des deux conditions, le jeune serbe s'aligne sur la dernière manche du championnat de Serbie où une Sköda Kit Car est mise à sa disposition pour l'occasion. Les débuts sont compliqués avec de nombreux soucis mécaniques qui vont provoquer assez rapidement l'abandon dès la troisième spéciale alors qu'il réalisait un début de rallye intéressant en étant au onzième rang au général et deuxième de sa classe. De nombreux espoirs sont alors fondés sur lui pour la saison suivante ou il pourra disputer l'ensemble du calendrier afin de pouvoir lutter activement pour le titre Kit Car. Malheureusement rien ne va se passer comme prévu et le jeune serbe va enchaîner les résultats blancs avec de nombreuses sorties de routes dont certaines auraient pu être évitées si le pilote serbe ne s'était pas enflammé bêtement. N’apprenant pas vraiment de ses erreurs, Babovic Doudouvic réalise une saison identique à la précédente et se voit lâcher par Sköda et se retrouva sans volant pour la saison suivante. Ceci étant, il bénéficie une fois encore du soutien de son père afin de remettre en état de marche une vieille Renault Turbo. Malgré beaucoup de volontés, les résultats ne sont toujours pas au rendez-vous et le jeune serbe envisage sérieusement de se replonger dans les études pour s'assurer un avenir sauf qu'un événement va se produire fin octobre où il va apprendre que la fédération serbe va procéder à des sélections afin de promouvoir les jeunes pilotes avec une structure spécialisée pour les aider à éclore au niveau européen. Désireux de se lancer dans ce qu'il nommait " la course de la dernière chance ", Babovic Doudouvic s'inscrit comme de nombreux jeunes serbes à la sélection nationale afin de se prouver à lui-même tout d'abord qu'il est capable de percer dans ce monde.

L'éclosion au niveau national

Le jour J de cette sélection régionale approche, le jeune Doudouvic se rend au circuit de Belgrade dans l'espoir de faire partie des cinq meilleurs pilotes. Comme un véritable coup du destin, il parvient à se hisser parmi les cinq et mieux encore, il est le meilleur de tous. Lui même le dira par la suite : "sans cette sélection, j'aurais définitivement tourné le dos au rallye, on est très croyant dans ma famille et je crois que dieu m'a donné réel coup de main". C'est ainsi que Babovic Doudouvic va se retrouver une fois encore sur le championnat de Serbie mais cette fois-ci sur une Peugeot 206 WRC ou il semble pour la première fois depuis qu'il fait du rallye avoir pris conscience qu'il fallait savoir rouler prudemment quand cela s'impose. Ceci va déboucher dès le troisième rallye sur sa toute première victoire et acquis avec la manière sous la pluie du côté de Novi Sad. Il conclura cette saison au troisième rang mais apparaît très clairement comme un favori pour la saison à venir. Et ce statut, il va le confirmer dès le premier rallye où il atomise la concurrence et cela va se poursuivre jusqu'à mi-saison ou son moins bon résultat sera une deuxième place. Néanmoins, une période de doute va s'installer dans l'esprit du serbe où pendant trois rallyes d'affilés il va commettre erreur sur erreur et perdre le temps d'un rallye sa première place au général. Désireux de pas gâcher les espoirs fondés en lui, Babovic Doudouvic relève la tête et termine la fin de saison sur une série de quatre victoires lui permettant d'obtenir pour la première fois, le titre de champion de serbie. Il va ainsi dominer le championnat de Serbie les deux années suivante où à l'âge de 23 ans, la fédération serbe va enfin lui offrir sa chance au niveau mondial grâce à l'appui d'un certain Vladan Petrović.

Les premiers pas en Junior

C'est à Monaco, que le jeune Doudovic va faire ces premiers pas en Junior et ça va être pour le moins compliqué une erreur dès la cinquième spéciale qui le prive sans doute d'un bon résultat puisque sous la neige monégasque, le pilote serbe va signer des temps très correct et à même frôler de peu le meilleur temps dans la difficile spéciale de la Bollène. Au Portugal, il va manqué de peu les points en concluant à la onzième place mais regrettera un manque de régularité sur une surface où il est en apprentissage. Le rallye de Pologne va être un copié/coller du Portugal où il échouera une fois encore aux portes des points alors que le rallye d'Allemagne sera une véritable catastrophe pour lui avec une modeste 18ème place. La Finlande va être le déclic pour Babovic Doudouvic qui va profiter des nombreuses erreurs pour entrer dans les points et se placer au 8ème rang. Il engrange petit à petit de l'expérience et réalise une bonne performance en France puisqu'il va signer son tout premier top 5 et s'ouvre de bonnes perspectives pour l'avenir. Le dernier rallye de la saison en Angleterre va moins bien se dérouler puisqu'il sera victime d'un souci mécanique mais sa première saison est pour le moins réussie. La saison qui va suivre va être marqué par l'abolition de la marque unique et c'est Volkswagen qui va attirer le pilote serbe dans ses rangs. Le constructeur allemand veut mettre sa confiance en Doudouvic et ce dernier va bien leur rendre avec pour commencer une 7ème place au Monté Carlo avant d'enchainer avec une 5ème place en Norvège où il semble s'éclater sur la neige. La terre semble moins lui convenir mais une fois encore il entre dans les points en République Tchèque avec le 10ème rang. Un souci mécanique en Espagne le prive de nouveaux points mais le jeune serbe ne profite pas d'impacts médiatiques pour se faire un nom car il est barré par des pilotes tel que Florian Wolf, Jaks Spencer ou bien LeBron James qui luttent activement pour le titre. Malgré ça, il poursuit son apprentissage en enchaîne coup sur coup avec deux 8ème place en Italie et en Australie. Le dernier rallye de la saison s'annonce au Etats-Unis et Babovic Doudouvic va exploser au grand jour en luttant dès la première journée pour la victoire mais il devra malgré tout s'incliner face à Jaks Spencer, intouchable sur ces terres et Florian Wolf. Ceci étant, il signe là son tout premier podium et gagne la confiance du clan allemand qui souhaite faire du pilote serbe sa nouvelle icône dans les années à venir.

La machine est en route

Fini les Spencer, Wolf ou bien encore James qui sont montés dans la catégorie supérieure. Cette année doit être l’avènement de Babovic Doudouvic qui doit prouver qu'il est l'un des pilotes de l'avenir. Il va le démontrer dès l'ouverture du championnat où au prix d'une belle lutte avec Alexis Grenier, qui est cela va sans dire son principal rival, remporter le premier rallye de sa carrière en Junior. Il doublera la mise dès le rallye suivant sur les routes suédoises où il ne trouvera aucun adversaire à sa mesure. La neige c'est son domaine ! Il subira en revanche la loi d'Alexis Grenier sur le rallye de Croatie mais va rapidement remettre les pendules à l'heure en Turquie où malgré une erreur au début du rallye ne l'empêchera pas de signer sa troisième victoire de la saison. On retrouve à mi-saison un Babovic Doudouvic largement en tête du championnat mais il va commettre une nouvelle erreur au Japon mais cette fois-ci synonyme d'un résultat blanc. Il reste toujours leader et a déjà les yeux rivés sur les deux derniers rallyes qui pourront sans nul doute confirmer que l'on a affaire à un grand talent.


_____________________

FM15 Simulation : Lucas Milani | Paris Saint-Germain
WRC Manager : Jaks Spencer | Ford
F1 Manager : Lucas Milani | Ferrari
Chaîne Youtube : Jaaks Gaming
Revenir en haut Aller en bas
Jaaks
Administrateur ©
Administrateur ©


Masculin Sagittaire Nombre de messages : 27087
Age : 23
Localisation : Saint Sauveur (70)
Joueur favoris : Mattia De Sciglio
Equipe favorite : A.C. Milan
Date d'inscription : 25/01/2010

Club
Club Entrainé:

MessageSujet: Re: Vroom Mag'    Dim 14 Déc - 20:50:03


Article incomplet

Un point sur les transferts

Comme chaque fin de saison, les pilotes changent d'équipes ou alors pour certains restent fidèles à la marque qui les a lancé dans le grand bain. En ce qui concerne le WRC2, des places se sont libérée en masse notamment dans les équipes les plus faibles où un vrai chamboulement a eu lieu et de nombreux pilotes se sont retrouvés sur la touche. En ce qui concerne Citroën, la montée des deux pilotes officiels à savoir Nasser Al-Attiyah et Jari Ketomaa offre à Florian Wolf et Quentin Gilbert un volant officiel pour cette saison et pour ce dernier la dernière chance de pouvoir briller au plus haut niveau. En ce qui concerne Florian Wolf, le français reste fidèle à Citroën et entre totalement dans le projet de rajeunissement effectuer par le constructeur français. Quentin Giordano et le jeune Lucas Patry seront en apprentissage au sein de l'équipe privée pour cette saison. Chez Ford aussi ça bouge, les deux produits de formations de la marque américaine à savoir LeBron James et Jaks Spencer sont promus en équipe officielle après une saison d'apprentissage plus que réussi. Ils seront encadrés par l’expérimenté Matthew Wilson et le prometteur Gregory R. Bryant. Du sang neuf chez Peugeot avec la montée en WRC2 pour le vice-champion junior Alexis Grenier qui va devoir cette fois-ci faire face à une concurrence beaucoup plus accrue pour la victoire sur l'asphalte. Beaucoup d'espoirs sont fondés dans le clan Peugeot vis à vis du jeune français qui s'annonce comme le digne héritier de Gilles Panizzi. Babovic Doudouvic continue son cursus chez Volkswagen qui n'est pas prêt d'abandonner le joyau serbe. Le champion en titre junior va devoir s'habituer à la Polo S2000 qui est beaucoup moins performantes que les autres officielles mais le serbe est capable de nous étonner.

En junior, ça bouge aussi pas mal. Alex Benito et Citroën s'est déjà terminé mais l'espagnol gagne au change en récupérant la place d'officiel au sein de Volkswagen qui souhaitait trouver le remplaçant adéquat à Babovic Doudouvic. C'est maintenant ou jamais pour Alex Benito s'il veut percer un jour dans ce sport mais il a les cartes en main pour faire une grande saison. Il sera accompagné par Shawn Le Govic qui devrait pouvoir confirmer cette saison les bonnes dispositions aperçue sur la terre. Il a été l'une des surprises de la saison, Aurelio Bundesovic se voit offrir une place au sein de l'équipe championne en titre, Peugeot. Le constructeur français veut emmener le croate sur les marches du podium et ce dernier devrait être capable de répondre présent s'il parvient à trouver la régularité qui lui manque pour le moment. Olivier Atton a été prié de faire ses bagages de Renault et atterrit chez le constructeur coréen Hyundai. Il ne devrait pas peser sur les rallyes au vue de ce qu'il a démontré jusqu'à présent. Le jeune Marco Verratti se voit offrir un volant par Fiat, qui désireuse de promouvoir le terroir local espère faire un pari gagnant avec l'italien mais ce dernier ne semble pas avoir le niveau requis pour briller actuellement. Jaison Carrere remplace Olivier Atton chez Renault et cette dernière devrait se montrer plus compétitive grâce au bon travail de Stéphane Lefebvre. Peut être une surprise pour la saison à venir mais attention de ne fait trop s’enflammer car la marque au losange n'a aucune référence pour le moment. [/justify]

_____________________

FM15 Simulation : Lucas Milani | Paris Saint-Germain
WRC Manager : Jaks Spencer | Ford
F1 Manager : Lucas Milani | Ferrari
Chaîne Youtube : Jaaks Gaming
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vroom Mag'    Aujourd'hui à 9:35:17

Revenir en haut Aller en bas
 
Vroom Mag'
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» vroom vroom b*tch. ft kyle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Simu Manageur 2015™ :: Le terrain :: WRC Manager :: Archives :: Saison 4-
Sauter vers: